Fonds thématiques : y aller ou pas ?


Depuis une bonne année, nombre de gestionnaires de fonds remettent en avant ou créent leurs fonds thématiques spécifiques autour de diverses grandes tendances : vieillissement de la population, biotechnologies, changement climatique, sécurité, numérisation, énergies durables, urbanisation ou robotisation.

Comme le déclare, Knut Huys, spécialiste des fonds chez Deutsche Bank, « N’achetez pas un fonds thématique pour être à la mode, car à court terme, cela ne procure que des larmes ». Le message a le mérite de la clarté.

« Ce qui est important dans les fonds thématiques, c’est d’avoir une vision à long terme. Des thèmes comme le vieillissement ou les changements climatiques sont en effet des tendances à long terme. Il faut donc être prêt à investir pour un bout de temps, sans se laisser troubler par des fluctuations de cours et de fortes volatilités. » rajoute-t-il.

« Nous recommandons un horizon d’investissement d’au moins 8 à 10 ans. Nous voyons plutôt les fonds thématiques comme un placement de niche. Les fondements de tout patrimoine devraient consister en des fonds mixtes, mais cela n’exclut pas de mettre certains accents ou de rechercher un rendement supplémentaire en jouant par exemple sur une grande tendance », poursuit-il.

L’une de ces mégatendances est par exemple la robotisation : les tâches humaines sont de plus en plus remplacées par des robots. Dans tous les métiers, y compris la médecine où les chirurgiens bénéficient de plus en plus de l’aide de ce type de machines.

Au point de faire fantasmer un de nos candidats à la Présidentielle qui souhaite mettre en place une « Taxe Robot ». Au point également que l’on retrouve diverses maisons de renommée en ont créé un récemment : Pictet, Candriam, AXA IM pour ne citer qu’elles.

Le vieillissement de la population est vu comme une autre source de profits futurs. Ainsi sont nés les fonds Silver-Age chez CPR A.M ou Global Demography chez Candriam.

Enfin, même si l’on considère ce type d’investissement sur la durée, il est très important de faire attention au timing. Ainsi, bien mal ont été inspirés ceux qui sont rentrés chez Pictect Biotechnologies au mois de juillet 2015. Si le fonds donne une performance sur 1 an de 19,5 %, sur 3 ans de 40,5 % et 5 ans de 144,5 %, ceux entrés en juillet 2015 endurent actuellement une moins-value latente de 28,5%.

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2017 par assurancevieluxembourg.biz

  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon